Les Boulangeries - Archeorome

Archeorome Ostie Antique
IT
Aller au contenu
Les  Boulangeries
Il existe deux boulangeries-meuneries à Ostie Antique. Toutes les deux se trouvent le long du même axe : celui qui reliait la Porte Laurentine, au sud de la ville, et les quais du Tibre.
La plus visitée est celle qui donne sur la Via dei Molini, qui lui doit son nom. Elle se trouve en face du plus grand grenier à blé de la ville, non loin de l'ancien cours du fleuve. En façade s'ouvrent six tabernae, peut-être pour la vente au détail. Derrière celles-ci s'étend une grande pièce rectangulaire avec les meules à blé en pierre de lave provenant d'Orvieto, que faisaient tourner des mulets aux yeux bandés. Sur la droite, une pièce plus petite abrite les pétrins où l'on malaxait la farine. A l'arrière passe une ruelle étroite, fermée au IIIe s. par un sanctuaire dédié au dieu Sylvain, où deux abreuvoirs fournissaient l'eau et par laquelle on accède à un four de grandes dimensions assez bien conservé.
La deuxième boulangerie est plus grande encore et se trouve le long de la Semita dei Cippi, la rue qui relie la Porte Laurentine au decumanus où elle rejoint la via dei Molini. Dans une grande cour, sur la droite se trouvent les meules à blé et les pétrins. A gauche le bassin et dans l'angle du fond, le grand  four à pain.
Le pain était produit pour les habitants de la ville, mais vu les dimensions et la position des deux boulangeries, elles devaient servir aussi à l'approvisionnement des navires qui repartaient d'Ostie.
Votre guide          Tarifs          Informations pratiques          Horaires          Liens
Retourner au contenu