La caserne des Vigiles ou Pompiers - Archeorome

Archeorome Ostie Antique
IT
Aller au contenu
La  Caserne  des  Vigiles  ou  des Pompiers
La présence des Vigiles du feu était indispensable dans une ville comme Ostie remplie d'habitations, mais surtout d'entrepôts et de greniers à blé. Claude y avait déjà détaché une cohorte de pompiers, qui eurent, avec Domitien, à la fin du Ier s., leur caserne, reconstruite plus tard par Hadrien et restaurée sous Septime Sévère et Caracalla en  207.
La caserne des Vigiles se trouvait près du Tibre. L'entrée était flanquée de deux  bistrots avec mosaïques. Le plan de l'édifice est très fonctionnel: une cour avec portiques sur lesquels donnent les chambres des soldats, avec des escaliers sur les côtés   pour monter aux étages. Aux coins de la cour, deux fontaines   servaient de lavoirs et dans une pièce d'angle était aménagée une latrine à l'intérieur de laquelle se trouve un sanctuaire dédié à la Fortune: témoignage de l'omniprésence de la divinité, même dans les réalités les plus terrestres! Au fond de la cour, une chapelle dédiée au culte impérial: le Caesareum avec une belle mosaïque représentant une scène de sacrifice de taureau et cinq bases avec les dédicaces aux empereurs. A l'arrière s'ouvrent cinq chambres, probable   logement des officiers, et une seconde latrine. Quatre cents hommes y prêtaient service durant quatre mois. Ils avaient pour mission, outre d'éteindre les incendies, de les prévenir en effectuant des rondes de nuit.  
Avec le déclin d'Ostie, à la   fin du IIIe s. la caserne fut abandonnée.
Votre guide          Tarifs          Informations pratiques          Horaires          Liens
Retourner au contenu